05 novembre 2010

Octobre sans champignon et sans touriste

--------------------------------------------------

Comme Juin, octobre fut un mois catastrophique sur le plan touristique (une poignée de nuitées en chambres d’hôtes et une semaine de location du « petit gîte »). Nous avons donc décidé de louer l’ensemble du Canton pour les fêtes de fin d’année (c’est fait pour le Réveillon et en attente pour Noël qui nous pose un peu problème puisque, à cette période, nous serons en Angleterre pour le mariage de Julia. Il nous faut donc trouver un acceuillant-gardien).

Sur le plan « sportif », Octobre fut par contre un très bon mois puisque Luc, 2 fois par semaine, parcourait quelques kilomètres des rues d’Alès. Il y avait peut-être autant de monde qu’au marathon de Paris (sans doute de 4 à 6 000 personnes selon les jours. 10 000 pour les syndicats, 2 000 pour la police), mais la vitesse était un peu moindre puisque la marche était effectuée plutôt a un train de sénateurs. Il faut noter que le lycée de Jeanne (Jean Batiste Dumas) fut un des lycées le plus bloqué de France et que Jeanne, à cette occasion, s’est découverte une forte passion de « bloceuse ».

Octobre fut aussi l’occasion d’un voyage à Paris (plus précisément à Gif sur Yvette) pour le baptême du dernier petit fils (le cinquième) de Luc.

La cérémonie dans une « structure œcuménique » (catholique, protestant et juive) fut digne avec un prêtre plein d’humour et sympathique (on n’avait presque envie d’aller prendre avec lui une bière au bistrot) et le repas qui suivit fut une merveille. De plus, le temps fut merveilleux ce qui permis de prendre l’apéritif et le café au jardin.

Evidement tous les mycologues attendent octobre pour partir à leur chasse préférée.
Depuis plusieurs années, les conditions météorologiques sont mauvaises (pas assez d’eau, trop de vents, …) et malheureusement cela fut encore le cas cette année. Claude et Luc ont arpenté les serres et valats pour quelques cèpes et quasiment pas de giroles.

Nous avons tenté de dresser Filou à la chasse aux champignons en lui faisant renifler des cèpes et en lui disant qu’il serait récompensé si, courant partout dans la forêt, il aboyait d’une façon spéciale en face d’un cèpe.

Cela fut un échec complet, sans doute parce qu’il n’y avait pas assez de champignons (nous réessaierons l'année prochaine, car il n'y a aucune raison que ce qui est possible pour la truffe ne le soit pas pour le cèpe.



Par contre, on a commencé à faire un mini parcours d’ « agility » (ensemble d'épreuves pour le chien qu'il doit bien effectuer dans le temps le plus court)et cela lui plait beaucoup (surtout les morceaux de saucisse qu’il reçoit quand il a réussi un parcours (table, pas bouger, go, saute, pneu, saute, pneu, saute, table).




Ci-contre, à la demande générale, des photos de Filou en action (passage du pneu, à l'arret (quand il ne voit pas l'interet de sauter à travers le pneu, ce qui est rare car cela l'amuse beaucoup, mais là la vue de l'appareil photo l'a stoppé) et sur son coussin rouge (non, ce n’est pas lui dans le fauteuil).








Enfin, le mois d’octobre est un grand mois d’anniversaire. Nous en avons groupé trois le même jour à Montpellier (à un chiffre pour Sacha , mais à 2 chiffres pour Jean-Marc et Taté).

Par contre, Claude est du 3 Novembre. Mais, comme nous avons été fêté les « deux siècles » (avec ses trois copines de lycée) à Barcelone et que nous y sommes partis le 28 (non pas par le train comme prévu, mais en voiture jusqu’à Figuéras puisque le 28 était une journée d’action. Oh là là, ces grévistes …..), vous allez avoir droit à un début de reportage sur ces 6 jours passés à arpenter Barcelone dans la journée, à préparer le dîner en buvant, et à ressortir le soir sur les Ramblas pour sentir l’ambiance très particulière de cette ville.
Dans l’ordre, Blaise sur le balcon de notre appartement loué (6 chambres), la promenade à la mer en allant vers la « baleine », sur une terrasse du Musée Miro, et enfin sur le MontJuif en allant vers le jardin botanique.


7 commentaires:

Nicolas a dit…

Touristes !

Anonyme a dit…

beau temps en espagne mais pas en italie
yann et elo

muningua a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
muningua a dit…

Plus de touristes, plus de champis, c'est la crise ! M'enfin, tant que ça vous empêche pas de profiter...
Je trouve le chien bien mignon, Hend beaucoup moins, la prochaine fois qu'elle viendra au Canton, ça sera à reculons !
Sinon, je suis pris d'une furie correctrice - déformation professionnelle. Allonzy donc gaiement :

acceuillant : accueillant
bloceuse : bloqueuse, plutôt.
ce qui permis : ce qui permit
Evidement : Evidemment
nous avons été fêté : fêter

Oui, je suis déjà un vieux con d'instit.
So long...

Eric, Hend pas loin, Kaïs encore moins loin.

Anonyme a dit…

dans la série les Pougheon sont des chieurs : Ce récit a quelques jours de retard, d'habitude le 1 tapante, nous avons les nouvelles du mois ... Il aura fallu un peu de temps pour vous lire, mais ça valait le coup !
bises à tous
sandra

Anonyme a dit…

bravo pour ce récit tres vivant....je trouve Filou superbe! qui est dans le fauteuil? vous me donnez envie de retourner à Barcelone
Françoise

Anonyme a dit…

eh l'ingénieur! ce n'est pas une courroie de transmission mais une courroie de Distribution! je fais changer la mienne jeudi: 80000km et 6 ans! il est temps...
les photos manquent....aujourd'hui c'est aussi anniversaires groupés chez les pougheon...
Françoisebises à tous