02 mars 2007

Quelques potins autour du Vésuve







Un blog mis à jour un vendredi ? eh oui, nou allons quitter le camping (qui a un point Internet) pour le site de Paestum, et comme il n'est pas certain que l'on retrouve un point Internet avant lundi midi ( Bari)


et puis, il y a pas mal à dire sur ces 5 derniers jours.


Le dimanche fut une journée off car il était prévu de faire une grosse journée à Pompéi le lundi. Comme nous étions dans un camping, c’est à dire électricité (220V), eau (douche, machine à laver) à profusion, ce fut une journée de lavage, de farniente et bien sur de travail pour les enfants avec , comme toujours, un aspect très « romano » autour du Manouche.


L’orage commençait à tourner en soirée, et la pluie arriva dans la nuit. Une pluie du sud, forte et par bourrasque, ce qui fit que l’on dormit peu et mal dans le Manouche cette nuit là (car le toit d’un CC est un formidable tambourin pendant la pluie).
Le lundi matin, il était assez clair que la journée se passerait sous une pluie plus ou moins forte et donc il n’était pas question d’aller se balader dans Pompéi. Nous nous sommes donc voté une deuxième journée de relâche, avec 2 « journées » de travail pour les enfants (soit 2 h le matin et 2h dans l’après-midi) et, pour faire « passer la pilule », ainsi que pour nous changer de nos 10m2 à 4 (un CC devient vite petit si on doit y rester confiné toute une journée à 4), nous nous octroyons une trattoria pour le déjeuner.
Malgré cela, la journée se passa plutôt mal car :
le matin, en plein cours, nous constatons que le toit intérieur de la capucine est très humide et que l’oreiller de Blaise est quasi-trempé. Aussitôt, nous pensons que les 2 « chocs » de nos premiers jours ont du créé des zones où l’étanchéité de l’armature n’est plus assurée. Lors d’une éclaircie, nous passons une heure sur le toit à remettre du « rubson » sur tout les joints (lanterneau, panneaux, …). A priori, ce travail n’a pas été inutile car malgré les pluies de l’après-midi, les taches d’humidité ne se sont pas agrandis.
Comme il pleuvait fort à midi, nous courons à la pizzeria qui est juste à côté du camping en espérant nous détendre un peu. Nous eûmes tout faux, car c’est sans doute la plus « mauvaise bouffe » que nous avons connu. Claude a quasi renvoyé ses 2 plats (un « velouté d’asperges » qui ressemblait beaucoup à de la colle amylacée , et un « veau au champignon » qui était une mixture bouillie aux champignons non cuits et dont le veau se coupait à la fourchette). Même Blaise n’a pas fini ses « tagliatelles à la bolognaise », il est vrai que la « sauce » était plutôt composé uniquement de morceaux de gras. Nous avons hésité à aller voir les carabinieri, mais nous ne l’avons pas fait. Par réaction, il y a eu certainement compensation lors d’achat « très chocolat » dans nos course au supermarché l’après-midi.
Par contre, la soirée cinéma fut très réussie par la projection de « Harry Potter à l’école des sorciers » sur l’écran du PC portable (les parents occupant les 2 fauteuils d’orchestre et les enfants les 2 places en transversales sur le lit capucine. Il faut dire que la pottermania a frappé le Manouche (Blaise n’aurait pas mis 10 jours pour lire les 6 tomes parus si on ne lui avait pas imposé de lire d’autres livres entre 2 HP. Il a lu le cinquième tome - 1000 pages – en 3 jours, et son astreinte est de 3 livres avant d’attaquer le sixième tome). L’ordre des lecteurs est donc Blaise, Jeanne, Luc et Claude. La règle est de ne regarder le DVD que quand les 4 ont lu le tome correspondant, mais cela râle car Jeanne lit à son rythme qui n’est pas celui de Blaise, et Luc serait presque prêt à la doubler (en lisant le tome 3 en cachette de Jeanne, mais la finaude le cache), donc Luc ronge son frein et Claude aussi par conséquence.
Vous vous dites que cela fait beaucoup de textes pour une journée de pluie où, en fait, il ne s’est rien passé, alors qu’est ce que cela va être pour la journée de visite de Pompéi où nous en aurons plein les mirettes.
Cette journée fut donc le mardi par un temps bien ensoleillée. Nous retrouvâmes notre pépé guide Mario au guichet (nous avions été repéré les lieux dimanche et avions pensé que pour intéresser les enfants la prise d’un guide particulier serait une bonne chose, et la vision des choses de Mario nous avait bien plus). Bien que rendez-vous avait été pris pour le lundi, Mario avait bien compris que nous ne viendrons pas sous la pluie et nous attendais tout naturellement le mardi matin à 8H45.
Mario (64 ans aux cerises) est un passionné (40 ans de guide à Pompéi) qui se passionne pour les nouvelles techniques de fouilles et d’investigations, il nous avait promis 3h de visites sur les dernières découvertes des 20 derniers mois en nous laissant l’après-midi pour voir les édifices très connus (donc, bien décrit dans les guides).





La journée fut un succès complet, les enfants étaient tout ouie à ce que leur disait Mario, nous visitâmes à un train de sénateur mais sans perte de temps, et les rares temps morts étaient astucieusement remplis par des anecdotes (que tout bon guide doit connaître).




Quand Mario nous laissa devant le self-service (astucieusement camouflé à coté du forum), je crois que lui-même fut surpris qu’il soit 12H15, ce qui indiquait une visite de 3H30 et non de 3H (mais il nous a dit que pour lui c’était un vrai plaisir de faire une visite avec une seule famille, et non avec un groupe).
Nous mangeâmes convenablement au self et continuâmes la visite touristique encore 3 heures (nécropole, villa des mystères, maison du faune et, pour finir, la grande palestres et les arènes).

Inutile de dire que nous rentrâmes alors au camping, heureux mais totalement cassés (même les enfants ne se sont pas précipités sur leur vélo).
Alors que dire sur Pompéi 2007 alors que la précédente visite (pour Luc) datait de 1956 ? d’une part l’échelle a complètement changé (on est passé de quelques hectares à quelques km2), d’autre part le professionnalisme est omniprésent (Mario est ravi que cela soit l’UNESCO qui dirige tout le travail) avec gestion des édifices, . . et donc l’aspect « ruines sorties de la jungle » a disparu, il n’en reste pas moins que ce site est une extraordinaire leçon d’histoire et que l’on « voit » les charrettes passés, le boutiquier interpellé le chaland.


Le mercredi matin, nous primes le bus pour le Vésuve. Celui-ci nous monte à 1000m (juste au dessus de l’ancien cratère (celui de l’avant an 79, mais dont la dernière coulée est de 1944).



On termine l’ascension à pied par un beau chemin au flanc du volcan.



Au sommet, la vue du cratère est impressionnante, mais la vue sur la baie de Naples et sur les Apennins n’est pas mal non plus.


En bon randonneur, nous avions prévu quelques couches supplémentaires, mais celles-ci se sont trouvées bien insuffisante par rapport au froid (et surtout au vent) qui régnait à cette altitude de 1200m.


Un petit pique-nique, on reprend le bus qui nous ramène à Pompéi et n’écoutant que notre courage, nous prenons le train CircumVesuviana pour Herculanum.
Comme tout le monde le sait, Herculanum ne fut pas détruit de la même façon que Pompéi (pour Pompéi, ce fut des cendres et des pierres venant du ciel, donc aucun toit ne résista. Pour Herculamum, ce fut des coulées de laves et de boues qui « remplirent » les maisons en partant du bas, donc il n’y eut pas d’écroulement), et Herculanum était une petite ville extrêmement chic (un peu le St Trop de l’époque).










La aussi, le monde moderne (la ville d’Erculano) entoure complètement le site en pleine air qui se présente comme un grand trou (pour les anciens, un peu le « trou des halles » des années 60), mais les archéologues modernes ont les moyens de faire des couloirs et des bulles dans le sous-sol de lave afin que l’on puisse visiter un ancien édifice (15 m sous un HLM moderne) ; Prodigieux.



Nous ne pouvions pas quitter cette région sans aller faire un tour à Naples et à son musée archéologique (un des plus riche au monde sur l’antiquité grecque et romaine). Un petit coup de train et les enfants sont visiblement surpris par l’aspect « méditerranéen » de Naples (échoppes, circulation non contrôlée, linges qui sèchent dehors, bruits divers et aussi saleté généralisée). Nous mangeons des pizzas fantastiques dans la « via tribunali » (pizzeria bien connu car c’est là que Bill Clinton vient en manger) et faisons un petit passage au musée, mais nous y restons peu (parents fatigués et un peu bronchiteux et enfants vraiment peu enthousiastes).


6 commentaires:

François de BlR a dit…

Bonjour,
Ce n'est pas désagréable de commencer notre WE avec le récit de votre semaine très intéressante et très riche en découvertes.
Sur votre visite à Pompéi il me faudrait quelques explications sur cette phrase "la vision des choses de Mario nous avait bien plus". Serait-ce une nouvelle attraction dans cette fameuse villa interdite aux mineurs ?
A bientöt le plaisir de continuer à vous lire.
François de BlR

Anonyme a dit…

ce qui m'impressionne dans vos photos de Pompei c'est l'absence totale de touristes!avoir un guide pour soi...veinards et bravo pour la montée du Vésuve que je n'ai jamais faite.A bourg la reine il pleut aussi mais il fait bien chaud dans l'appartement.Bises à tous
Françoise

Anonyme a dit…

hello,

viva italia

tout va bien chez les versaillais.

ELO ET YANN

Yves a dit…

Buon giorno!!!
Et bravo au chef Manouche, qui est parvenu à intercaler les belles photos dans le texte, bravo à Claude pour son style au passé simple, de moins en moins pratiqué, mais qui donne aux textes un ton narratif agréable! Bravo enfin d'avoir sû trouver votre "Super Mario" Ces guides là son des perles!
Bravo aux enfants qui maintiennent le rythme scolaire...pas facile dans un contexte de vacances! Merci de nous faire profiter de toutes ces informations,des toutes ces images, de vos ascensions volcaniques, reçues chez nous, pénards et au sec :o))
C'est comme pour Harry Potter, vivement la suite de vos avantures!!!
A+++ de toute la famille
Yves

Famille BM a dit…

Quelle surprise, nous tombons par hasard sur votre site et nous vous suivons à quelques jours d'intervalles...nous sommmes aujourd'hui au camping "le pompéi" à côté de celui où vous vous êtes arrêtés.
Nous trouvons votre site très sympa .
Nous irons ensuite en grêce comme vous mais à partir de Brindisi...notre voyage se poursuivra après la grèce...
Pour connaître notre famille itinérante vous pouvez visiter ce site ou blog : http://www.premiumorange.com/bmenchausson

sandra a dit…

Bonjour,
le seul conseil que je pourrais vous donner c'est de ne pas lire trop rapidement les Harry Potter : à la fin du tome 6 vous allez être frustrés car la sortie du tome 7 n'est programmé qu'en novembre 2007 et l'attente est longue ...
Malgré les apparences, je tiens à préciser que j'ai lu l'intégralité du texte et ai pris bonne note que, outre la lecture des harry potter dans un ordre chronologique et réglementé, vous aviez (re)découvert pompéi et le vésuve ...Biz